• Damien LAUNAY

Aparté : les armes au Moyen Âge

Dernière mise à jour : 27 janv. 2021

Je ne pouvais pas écrire un roman médiéval fantastique sans m'appuyer sur de solides références. L'une d'elles est L'armement au Moyen Âge de Philippe Durand (éditions confluences), un ouvrage qui se décline en deux tomes.

Une véritable mine où l'on retrouve toute la richesse de cette époque en matière d'armement.

Les armes sont classées par type et décrites de manière concise.

Je ne vais en reprendre ici que certaines dont le nom (ou l'histoire) m'a fasciné :

Dans les dagues :


· Miséricorde : "dague à lame effilée qui sert à achever l'ennemi abattu s'il ne crie miséricorde (période fin XIIe siècle / début XIIIe siècle).

· D'autres noms attirent l'attention comme scramasaxe, braquemart, etc.


Dans les épées :


· La fameuse claymore écossaise, épée à deux mains.

· L'espadon : "une forte épée à deux mains, portant parfois sous le ricasso* de sa longue lame (1m50) deux oreillons saillants (elle apparaît au XIVe siècle)."

· D'autres noms attirent l'attention comme la rapière, la flamberge.


Dans les sabres :


· Le fameux cimeterre arabe au tranchant courbe.

Quelques éléments de l'épée :


Au niveau de la monture, on retrouve :

La garde, le pommeau, les quillons ("extrémités de la garde, souvent terminées par de petits boutons. Les quillons sont droits ou incurvés.")


*Le ricasso, quant à lui, correspond à une partie de lame juste au-dessus de la garde qui est généralement non affûtée. Elle peut servir pour certaines formes d'attaques qui nous sembleraient aujourd'hui peu conventionnelles.


On trouve bien d'autres armes (haches etc.) dans cet ouvrage que je vous invite à découvrir.

8 vues0 commentaire