• Damien LAUNAY

Nu-tête

Dernière mise à jour : 15 janv.

  • Nu placé devant un nom :


L’adjectif « nu » peut être lié à un nom afin de former un adjectif composé (partie du corps). Il demeure invariable et se « soude » par un trait d’union.


Exemples :

Nu-tête.

Nu-pieds.

Nu-jambes.


Aller nu-tête.

Il marche nu-pieds.


Attention : L’Académie écrit « nu-propriétaire » sans indiquer de pluriel.

« Nue-propriété » donne « nues-propriétés ». Ce qui introduit une exception dans le domaine juridique par rapport aux cas mentionnés plus haut.


  • Autres cas d’invariabilité :


Un va-nu-pieds (personne qui vit misérablement).

À nu (locution adverbiale) : on les a vus à nu.


  • L'adjectif "nu" suit un nom

Il s’accorde en genre et en nombre avec celui-ci selon les règles classiques.


Elle a les pieds nus.

C’est visible à l’œil nu.


Sources habituelles : l’Académie française, le Dictionnaire des difficultés de la langue française de Larousse, Le français correct (Grévisse).


4 vues0 commentaire