• Damien LAUNAY

Actualité Masque du Voyageur : Tome III

Dernière mise à jour : 22 nov. 2020

Après une phase de confinement qui ne fut pas très productive, presque anxiogène, je me remets sérieusement à l’écriture du tome III dont je connais déjà la fin (privilège de l’auteur). Elle devrait surprendre.

En attendant, il me reste un long chemin à parcourir, plutôt sinueux, avant de la dévoiler (je suis au tiers de la rédaction).

<spoiler>

Ainsi, vous ne serez pas surpris de retrouver les Ravineurs, ces personnages si sympathiques que vous avez découverts dans le tome II et qui sont d’ailleurs à l’honneur dans les premières pages du tome III (j’ai écouté une fidèle lectrice). La cité de Shankasha qui sera le théâtre…

</spoiler>

Bien d’autres péripéties joncheront votre parcours, mais il est encore trop tôt pour en parler.

  • Un autre projet en parallèle.

Si j’ai pris un peu de retard dans la rédaction du tome III, c’est aussi que je menais un projet en parallèle, toujours lié à l’écriture, dans un univers totalement différent.

J’espère pouvoir publier ce livre très personnel en utilisant les voies classiques. D’ailleurs, n’ayant pas souffert du confinement, il voyage déjà, peut-être vers des contrées prometteuses. Un cercle très restreint en connaît le sujet. Rassurez-vous, je ne parle pas de virus (les médias se sont révélés suffisamment prolifiques), mais cet ouvrage s’inscrit parfaitement dans l’actualité.

Même s’il trouve sa voie, il n’est pas certain qu’il sera publié sous mon véritable nom, Damien Launay.


Pour quelle raison ?

Je veux être jugé sous un prisme nouveau, impartial, qui ne considérera pas le financier qui écrit un livre, mais plutôt l’écrivain qui travaille dans la finance. La nuance peut paraître faible, mais on se doute que ce n’est pas la meilleure combinaison dans un monde qui fustige les banques de manière systématique. Pourtant, ceux qui évoluent dans ce domaine sont des humains comme tous les autres, pas des robots dénués d’âme. Les exceptions existent, mais elles sont communes à tous les secteurs d’activité. L’univers de l’édition n’échappe d’ailleurs pas à la règle.

  • Le masque du Voyageur, trois tomes ?

La trilogie a commencé avec Vérone qui m’a fait confiance.

Elle devrait s’achever avec cet éditeur que j’apprécie.

Le troisième tome devrait clôturer la saga dont Thomas est le protagoniste.

Cependant, je pense sérieusement à un projet annexe qui est le fruit de discussions avec certains lecteurs/certaines lectrices. J’envisage notamment de relater l’histoire d’un héros qui accompagne Thomas dans son aventure. Le monde est suffisamment riche pour cela, mais le plus difficile sera certainement d’identifier le personnage le plus intéressant dans ce contexte.

Je devrais aussi faire un choix sur la période : vais-je raconter l’évolution de ce personnage après la fin du « Masque du Voyageur » ou au contraire me concentrer sur la phase qui précède cette histoire ? Ce n’est pas encore décidé.

  • Les illustrations

Pas de changement de ce côté. Je continuerai à travailler avec Yanis Cardin selon ses disponibilités.

Il travaille d’ailleurs actuellement sur l’illustration d’une scène du tome III qui nous donne un peu de fil à retordre.

  • Le français

Je regarde avec attention les nouveaux projets dans ce domaine. J’aime beaucoup les initiatives du « projet Voltaire » dont les auteurs cherchent sans cesse à se renouveler.

Dans les derniers modules ajoutés :

· ORTHOTYPOGRAPHIE : règle sur les espaces, sur les guillemets, les parenthèses et bien d’autres astuces encore.

· EXPRESSION : parmi quatre choix, il vous faudra trouver le sens se rapprochant le plus d’un mot un peu sophistiqué « littéraire » (exemple : pis-aller).

Le mois de septembre sera aussi pour moi l’occasion de me lancer dans une nouvelle formation très prometteuse. J’aurai l’occasion d’en reparler…

Par ces quelques mots, vous aurez compris que l’écriture est bien plus qu’une simple passion. N’hésitez pas à m’encourager sur Facebook, Fnac, Amazon et autres si vous avez apprécié mes livres. Sans l’aide de fidèles lecteurs, un auteur ne peut s’émanciper…

9 vues0 commentaire